fbpx

Plantes bisannuelles : semis et plantation

5 juin 2020

Les plantes bisannuelles sont privilégiées pour la composition des massifs ou des jardinières, car elles ont l’avantage de fleurir tôt au printemps, contrairement aux plantes annuelles qui fleuriront plus tardivement.

Différence entre fleurs annuelles et bisannuelles

Les fleurs sont soit vivaces, soit annuelles, soit bisannuelles.

Les plantes annuelles germent, fleurissent et meurent au cours de la même année. Bégonia, capucine, cosmos, dascia, géranium, œillet, pétunia, sauges… les fleurs annuelles assurent une floraison continue de l’été à l’automne.

Les plantes bisannuelles quant à elles ne fleurissent ni tous les ans, ni deux fois par an. Leur plantation s’effectue au printemps ou en été, et caractérisent par un cycle de vie qui s’effectue sur deux années.

La première année du semis en pleine terre, les fleurs bisannuelles développent des racines, des tiges et du feuillage. Elles commencent à fleurir au début de l’hiver, et pendant la période froide, leur croissance est interrompue.

La floraison interviendra la deuxième année avec une abondance de fleurs au printemps ou en été. Lorsque ce cycle végétatif est accompli dans sa totalité, la plante meurt.

Cultiver des fleurs bi-annuelles a donc plusieurs avantages :

• Une floraison précoce
• Une culture facile en massifs ou en jardinières
• Un aspect très décoratif avec des couleurs très variées

Qui sont les bisannuelles ?

Moins volumineuses que les vivaces, voici quelques les variétés de plantes bisannuelles les plus connues :

• cyclamens
• delphiniums
• digitales
• giroflées
• œillets de poète
• monnaie-du-pape
• pois de senteurs
• pensées
• myosotis
• pâquerettes
• primevères
• roses trémières

Quand semer et planter les plantes bisannuelles ?

La période du semis de bisannuelles est à réaliser entre les mois de juin, juillet et août pour produire des fleurs au printemps ou l’été de l’année suivante.

Si le semis est fait plus tard entre août et octobre, les plants risquent de ne pas être assez développés, et il faudra attendre la troisième année pour la floraison.

Il est recommandé d’effectuer la plantation des jeunes plants obtenus entre la mi-septembre et le mois d’octobre. La terre est encore chaude et fraîche. Dans tous les cas, planter avant les premières gelées.

Les fleurs bisannuelles aiment le soleil, et un terreau enrichi en compost. Une fois plantées, les plantes bisannuelles sont aussi faciles d’entretien que les fleurs annuelles. Il faut simplement penser à l’arrosage, et supprimer les fleurs fanées pour favoriser de longues floraisons.

Chieze vous accompagne pour mettre en place vos plantations de bisannuelles.

Contactez-nous pour un devis.

Les 4 derniers articles

Le paillage en automne : pourquoi, comment et avec quels paillis ?

8 septembre 2020

Couverture naturelle et isolante, le paillage en automne est indispensable afin de protéger les plantes et les arbustes pour l’hiver. Entreposé en couche épaisse au pied des plantations, il constitue une véritable protection contre le gel et le froid. À quoi sert le paillage ? Aussi connu sous le terme « mulch », le paillage […]

Plantes bisannuelles : semis et plantation

5 juin 2020

Les plantes bisannuelles sont privilégiées pour la composition des massifs ou des jardinières, car elles ont l’avantage de fleurir tôt au printemps, contrairement aux plantes annuelles qui fleuriront plus tardivement. Différence entre fleurs annuelles et bisannuelles Les fleurs sont soit vivaces, soit annuelles, soit bisannuelles. Les plantes annuelles germent, fleurissent et meurent au cours de la […]

Comment choisir son paysagiste pour votre entreprise ?

9 février 2020

Envie de créer, d’aménager votre espace vert ? Ou simplement besoin de l’entretenir ? C’est évidemment à un professionnel paysagiste que vous devez faire appel. Comment trouver un bon prestataire paysagiste ? Face à une offre pléthorique, difficile parfois de vous y retrouver. Chieze vous aide à y voir plus clair ! Découvrez dans cet […]

Doit-on ramasser les feuilles mortes ?

15 janvier 2020

Entre l’aspect esthétique, et le risque de glissade sur les trottoirs ou les terrasses, faut-il ramasser les feuilles mortes ? La solution écologique consiste plutôt à ne pas effectuer le ramassage des feuilles mortes. Avec le temps, elles se dégradent et donnent de l’humus ; ce qui améliore et enrichit le sol pour nourrir les […]